A l'origine était le début

A l'origine était le début,
après il s'est mis à pleuvoir

C’est l’histoire d’un conteur qui raconte une légende…La légende des chevaliers sorciers, bâtisseurs d'un royaume de légende ! Un royaume de liberté ! d’égalité ! et…de fraternité…une légende, on vous dit… Une épopée mythique qui dissèque le cerveau humain, un conte philosophique à coups d’épées lourdes, un spectacle de magie nouvelle sur l’identité nationale… bref, une analogie des systèmes nerveux et politiques chez les humains racontée à ceux qui préfèreraient être assis devant Le Seigneur des Anneaux…

L'HISTOIRE

Dans des temps reculés où l'humanité s'invente à peine, un Prince fait appel à trois mystérieux Chevaliers-Sorciers pour mettre fin au chaos guerrier et créer Le Royaume de la Lumière. De ce royaume seront exclus tous ceux qui, prisonniers de l'obscurantisme, refusent obstinément les idéaux de Liberté, d'Égalité et de Prospérité (si, si. Il y en a, on vous jure.). Mais les frontières sont poreuses, l'équilibre des forces précaire et, comme une étincelle sur un baril de poudre, un événement peut tout remettre en cause. Combats impressionnants, magie, cascades, décalages, musique, rebondissements, on est sur le rythme de l'épopée fantastique. Mais la narration nous emmène bien plus loin, dans des contrées étranges, marécageuses, où le vrai et le faux se mêlent, où le mensonge côtoie la manipulation, où des intérêts particuliers se jouent des idéaux et des êtres. Il n'est finalement pas sûr que l'action se déroule dans des temps si reculés que ça. L'Afag Théâtre, avec l'énergie et l'humour dont elle est coutumière, nous emmène dans une fable merveilleuse à l'arrière-goût de réel.